Qu’elle soit animale ou végétale, l’ensemble de la matière organique constitue la biomasse sur le plan biologique. En matière de production d’énergie, elle représente une des ressources les plus anciennes pour se chauffer. Bien plus écologique que les combustibles fossiles, la biomasse par combustion ou fermentation fait partie des énergies renouvelables. La plus connue est bien sûr le bois, mais on la retrouve à travers la transformation de divers déchets organiques issus de nombreux secteurs d’activités. Également utilisée pour produire de l’électricité ou des biocarburants, la biomasse est un véritable atout pour réaliser un chauffage plus respectueux de l’environnement.

 

Comment fonctionne la Biomasse ?

 

Dans le cosmétique, la pharmacologie ou l’agroalimentaire, seule une partie des plantes servent à la confection des produits. Les résidus restants sont donc jetés. Un constat qui est identique dans bien d’autres secteurs. Partant du principe que les divers déchets peuvent avoir leur utilité, la biomasse va permettre de brûler ces derniers dans des chaudières appropriées. Cette énergie renouvelable va ainsi permettre de produire de la chaleur tout en limitant l’accumulation de déchets. Il s’agit d’une énergie verte qui évite l’emploi d’énergies fossiles comme le gaz, le fioul ou le charbon.

La biomasse n’émet que peu de CO2, car le gaz est capté par les plantes avant combustion. Elle offre donc une solution neutre et bénéfique pour la nature en tout point. Il est également possible de compléter la chaudière biomasse avec du bois issu des nombreuses forêts gérées durablement en France.

 

 

Il existe 2 grandes familles de biomasse :

 

  • Par combustion, la biomasse va brûler les déchets de végétaux agricoles comme la paille ou la noix de coco, ainsi que les divers déchets du bois de l’industrie. Il est alors possible de produire de la chaleur, de l’électricité ou les deux par cogénération.
  • Par méthanisation, la biomasse consiste à faire fermenter les déchets ménagers, les cartons, résidus de stations d’épurations et autres, pour les transformer en biogaz. Proche du gaz naturel, il est ensuite brûlé pour produire de la chaleur.

biomasse-bois

Les techniques de la biomasse pour produire du chauffage

 

Avec les objectifs du Grenelle Environnement et de la COP 21 fixés par la France, le développement des ENR doit considérablement augmenter dans les prochaines années. Déjà, de nombreux projets de biomasse ont vu le jour pour produire le chauffage de bâtiments administratifs, d’usines et même de divers quartiers. Ils puisent leur source de combustibles dans le bois et les granulés de bois, mais aussi dans les déchets ménagers, la filière du papier ou les récoltants agricoles.

 

Chez le particulier :

 

Au sein des foyers, on retrouve la biomasse par le biais d’appareils tels que les poêles ou chaudières à pellets pour chauffer la maison. Pour être efficace, le chauffage doit être le fruit de la combustion d’un bois sec et de bonne qualité. Les fabricants ont permis d’assurer un rendement de combustion de plus de 80 % avec des technologies adaptées. Le principe est une double combustion. Le bois est brûlé dans un premier temps, puis c’est au tour des gaz produits dans second temps.

 

La chaufferie bois :

 

Composées d’une chaudière et d’un silo de stockage, elles brûlent de petits granulés ou plaquettes de bois qui sont acheminés automatiquement vers le foyer. Permettant de produire de la chaleur et de l’électricité, elles disposent d’un circuit de canalisations pour distribuer la chaleur vers les bâtiments. Un conduit filtre les particules issues des fumées produites lors de la combustion.

 

L’usine d’incinération de déchets :

 

La technique de l’incinération consiste à dégager de la chaleur en brûlant les déchets. Bénéfique pour l’environnement, elle permet la réutilisation de ces derniers pour alimenter un réseau urbain de chauffage. Elle entraîne moins d’émissions de gaz à effet de serre que le stockage des déchets. De plus, l’usine d’incinération joue un rôle essentiel dans la réduction du volume de déchets.  

biomasse-dechets

La centrale de production de biogaz par méthanisation :

 

Processus de fermentation qui s’effectue dans un milieu dépourvu d’oxygène, la méthanisation engendre une réaction qui produit du biogaz à partir de la matière organique végétale ou animale. Il est composé de méthane en majorité et de dioxyde de carbone. Hautement inflammable, le biogaz permet de produire de la chaleur et/ou de l’électricité par combustion.

On retrouve principalement des déchets issus de l’industrie, de l’exploitation agricole, ainsi que les graisses des stations d’épuration. Leur méthanisation et la création de biogaz contribuent à les réduire en quantité, à diminuer les émissions de gaz à effet de serre et d’augmenter l’utilisation de l’énergie renouvelable.

 

 

La biomasse représente une solution pérenne et efficace pour limiter le recours aux combustibles fossiles comme le pétrole et le gaz. Sa valorisation énergétique est un moyen idéal pour favoriser l’emploi des énergies renouvelables dans le futur. Les nombreuses possibilités de matières organiques utilisées pour la biomasse facilitent l’accès de cette technologie au plus grand nombre. Profitable pour l’environnement, elle limite les émissions de gaz à effet de serre avec un CO2 nettement diminué lors de la combustion. Pour un client professionnel ou particulier, de nombreuses solutions existent afin de répondre à toutes les situations.

Share This