Dans le processus de construction d’une maison, le choix du chauffage tient une place importante pour le bien-être des habitants. Parmi les nombreuses solutions disponibles, le chauffage au sol contribue à répartir la chaleur de manière homogène pour plus de 5 millions de foyers en France. En hiver, il ne manque pas d’avantages et permet de pouvoir marcher pieds nus sans crainte du froid grâce à la température dégagée par le plancher chauffant. Malgré une installation pas toujours possible et un entretien difficile, le chauffage au sol favorise le confort de votre clientèle au quotidien.

 

Chauffage au sol : Comment fonctionne-t-il ?

 

Aussi nommé plancher chauffant, ce système se compose de tuyaux ou de câbles intégrés à la dalle afin de réchauffer la maison depuis le sol. Avec lui, plus besoin de radiateur pour un véritable gain de place dans les pièces.

L’installation standard est plus aisée dans une construction neuve que pour une rénovation. Lors de la création de la dalle béton, un chauffagiste va mettre en place un isolant en polystyrène pour ensuite répartir des tuyaux en polyéthylène pour chaque pièce du bâtiment. La chape de béton est ensuite coulée avant d’y installer le revêtement définitif. Tous les carrelages et pierres diverses peuvent être installés par-dessus un chauffage au sol. Par contre, il faut être vigilant dans le type de parquet et de moquette sélectionné, car ils ne sont pas tous compatibles.

 

chauffage-au-sol-avantages

 

Les principaux systèmes de chauffage au sol sont :

  • Le chauffage au sol hydraulique : Nécessitant la mise en place d’un collecteur d’eau, il se compose d’un circuit chauffé à l’électricité et relié à l’arrivée d’eau. Les tubes souples sont placés sur un isolant thermique, autant de fois que nécessaire pour recouvrir la surface à chauffer. Il s’agit d’un système à basse température qui diffuse une douce chaleur en toute discrétion.
  • Le chauffage au sol électrique : Ce type de plancher chauffant est idéal en rénovation grâce à une installation plus simple et rapide. Il est constitué d’un circuit de résistances électriques et de plaques isolantes avant la pose du revêtement classique. Raccordé au système électrique, le circuit en place recouvre toute la surface du plancher pour offrir un chauffage homogène.
  • Les différents types de planchers chauffants se déclinent également à l’énergie solaire et au gaz.

 

 

Les avantages du chauffage au sol

 

  • Avec un sol toujours tiède même durant les journées les plus froides, le chauffage au sol procure un remarquable confort de vie.
  • L’absence de radiateurs avec ce type de chauffage favorise l’aspect esthétique de la maison.
  • La chaleur transmise depuis le sol est répartie de manière homogène sur l’ensemble des pièces.
  • Le chauffage au sol assure une température constante entre 20 et 35°C. Contrairement aux radiateurs, il n’engendre pas de pic de chaleur jusqu’à 70°C pour chauffer.
  • Il offre une sensation de chaleur différente, car il chauffe uniquement le circuit et non le volume d’air de l’habitation.
  • Les récents progrès des fabricants permettent d’atteindre une épaisseur de seulement 6 cm pour l’installation d’un plancher chauffant.
  • La majorité des revêtements dispose d’une solution adaptée au chauffage au sol.
  • Avec pour température de chauffe maximum 40°C, le chauffage au sol permet de réaliser des économies d’énergie.
  • Pour plus de rendement, le chauffage au sol peut être associé avec une pompe à chaleur ou une chaudière à condensation.
  • Il existe des systèmes de chauffage au sol réversibles qui remplacent l’eau chaude par l’eau froide afin de rafraîchir la maison en été.

 

Les inconvénients du chauffage au sol

 

chauffage-au-sol-installation

 

  • Malgré ses nombreux avantages, un plancher chauffant n’est pas adapté à tous les bâtiments. Fonctionnant généralement à inertie, il implique de chauffer la dalle entièrement pour disperser la chaleur dans les pièces. Ce système n’est pas conseillé pour les diverses infrastructures où l’utilisation est ponctuelle comme les écoles, les résidences secondaires et autres…
  • L’entretien d’un chauffage au sol ou une réparation en cas de dysfonctionnement s’avère immédiatement compliqué. Une intervention représente une opération difficile et coûteuse aussi bien pour identifier le problème que pour le corriger. Il est bien plus facile de changer un radiateur qu’un système de plancher chauffant.
  • Avec son prix élevé, la mise en œuvre d’un chauffage au sol est une solution qui peut facilement dissuader les particuliers. S’il est plus fréquemment demandé par une clientèle professionnelle, ses travaux de dimensionnement et de pose doivent être réalisés avec soin pour répondre aux besoins des habitants. Un chauffage au sol hydraulique implique également l’installation d’une chaudière adaptée qu’il faut prendre en compte dans le coût global.

 

De plus en plus efficace grâce aux innovations, le chauffage au sol est synonyme de confort pour vos clients, mais aussi d’économies sur leur facture d’énergie. Le choix entre les systèmes hydrauliques ou électriques dépend des caractéristiques du bâtiment visé, des besoins des utilisateurs et des équipements en place dans le neuf comme en rénovation.

Share This