Avec une grande expérience depuis sa création en 1927, la Compagnie parisienne de chauffage urbain se charge de fournir le chauffage et l’eau chaude via son réseau de chaleur. De plus en plus performant, ce dernier a évolué et s’est modernisé pour combler les besoins de quartiers d’habitations, d’immeuble de bureaux, et de différents établissements publics de la ville de Paris. La CPCU offre aujourd’hui un service de qualité qui allie de hautes performances avec une démarche environnementale forte pour participer à la transition énergétique et limiter l’utilisation des diverses énergies.

 

CPCU : Qu’est-ce que la Compagnie parisienne de chauffage urbain ?

 

Filiale du groupe Engie, la CPCU est une entreprise publique basée en Île de France capable d’assurer une production de 8 millions de tonnes de vapeur d’eau à l’année. Elle permet ainsi d’apporter une solution de chauffage efficace à plus de 500 000 logements dans la ville de Paris et celles de la petite couronne. La CPCU se base sur 8 usines de production de chaleur pour alimenter le réseau avec différents types d’énergies comme le gaz naturel, le biocombustible, le charbon, la biomasse via les granulés de bois…

 

cpcu-logo

 

Avec la biomasse, les énergies vertes et de récupération représentent aujourd’hui 54 % du mix énergétique de la CPCU. 140 000 tonnes de granulés sont brûlées par an afin d’éviter l’émission de près de 300 000 tonnes de CO2. De plus, la CPCU se sert également de la vapeur qui provient de la valorisation des déchets ménagers non recyclables. Élément incontournable du Plan Climat Air Energie de Paris, elle projette d’utiliser une part d’énergie renouvelable à hauteur de 20 % d’ici 2040.

LA CPCU répond aux besoins :

  • Du résidentiel locatif et privé ;
  • Des établissements de santé ;
  • Des immeubles de bureaux ;
  • Des hôtels ;
  • Des musées ;
  • Des sites industriels ;
  • Des établissements publics…

 

 

Comment fonctionne le réseau de chaleur de la CPCU ?

 

Le fonctionnement de la CPCU s’apparente à un chauffage collectif à l’échelle d’une ville entière. Capable d’alimenter en chaleur tous types de bâtiments, elle se divise en 4 grandes parties.

 

Production de la chaleur

 

Les unités du SYCTOM d’Île de France sont chargées de valoriser les déchets ménagers du secteur et permettent de fournir l’équivalent de 45 % de la chaleur de la CPCU. À cela s’ajoutent 8 chaufferies qui puisent la chaleur produite depuis différents combustibles comme le gaz, le bois, le charbon, le biogaz et autres biocombustibles liquides. Elles sont généralement situées en bord de seine afin d’utiliser de l’eau ensuite osmosée pour atténuer la corrosion que crée la vapeur d’eau dans les tuyaux. Une série de filtres permet également d’empêcher la pollution atmosphérique de contaminer la vapeur d’eau.

 

cpcu-usine

 

Distribution

 

Le réseau de chaleur de la CPCU se compose d’environ 500 km de canalisations souterraines avec plus de 800 chambres de vannes. Entièrement connecté, le réseau est alimenté par les chaufferies afin que la chaleur circule en continu en hiver comme en été pour le chauffage ou l’eau chaude.

 

L’unité d’échange thermique

 

La chaleur est fournie aux divers bâtiments du réseau par le biais d’un échangeur thermique généralement situé dans leurs locaux techniques. Il permet un échange des calories sans mélanger les deux réseaux. Une fois dépourvue de ses calories, la vapeur retourne à l’état liquide et utilise les canalisations de retour pour retourner à la chaufferie. À partir de là, l’eau est de nouveau transformée en vapeur et le cycle recommence.

 

Gestion du système

 

Une salle de contrôle assure la supervision de tout le réseau 24H/24. Elle permet une coordination entre production et distribution pour le bon fonctionnement de l’ensemble.

 

Les avantages du chauffage avec la CPCU

 

cpcu-reseau

 

Les besoins de chaque bâtiment sont différents et la CPCU propose des offres personnalisées et de qualité pour leur confort. En apportant la chaleur jusque dans les locaux techniques, elle contribue à faire fonctionner le réseau de chauffage interne collectif et la production d’eau chaude sanitaire. Elle produit une chaleur issue en majorité d’énergies de récupération ou renouvelables tout au long de l’année sans interruption. Grâce à la CPCU, aucune combustion n’est nécessaire à l’intérieur du bâtiment.

Les atouts de la CPCU sont nombreux :

  • Une chaleur fournit 24h/24 et qui ne dépend pas des conditions climatiques.
  • Sans combustion dans les bâtiments, les risques pour la sécurité sont quasi inexistants.
  • L’installation d’un simple échangeur thermique est nécessaire pour fournir la chaleur.
  • Plus de la moitié des énergies utilisées sont renouvelables, locales et de récupération.
  • Équivalent à plus de 6000 chaudières individuelles, le réseau de chaleur de la CPCU permet d’empêcher une grande quantité d’émissions de gaz à effet de serre.

 

Acteur incontournable du chauffage urbain sur la ville de Paris et sa région, la CPCU contribue à un meilleur équilibre environnemental tout en réduisant les coûts. Avec une grande part d’énergies renouvelables, elle offre une chaleur en continu pour toujours plus de bâtiments avec l’extension de son réseau de canalisations. Son objectif est de répondre aux besoins de la clientèle en optimisant le rapport entre le prix et le respect de l’environnement.

Share This