Applicable depuis décembre 2006, le document technique unifié 24.2 (DTU) expose les diverses techniques de mise en œuvre relatives aux travaux d’âtrerie. Dans le cadre de constructions neuves comme existantes, il apporte un éclairage sur les bonnes pratiques destinées à la mise en place de systèmes pour brûler le bois par tirage naturel. L’ensemble de ses recommandations assure des travaux de qualité, conformes aux nombreuses normes en vigueur dans le domaine. Du choix des matériaux à l’entretien, le DTU 24.2 est un document pratique et fiable avec tous les détails techniques nécessaires à la réalisation de vos chantiers. Un moyen de s’assurer de respecter à la lettre les exigences de sécurité au niveau de la conception et de l’installation des différents dispositifs.

 

DTU 24.2 : champs d’action

 

Le DTU 24.2 ne s’applique pas aux appareils qui exercent un tirage non naturel. Dans le neuf ou l’ancien, les travaux d’âtrerie concernés se déclinent autour de trois types de dispositifs dont il détermine les conditions de mise en œuvre.

  • Les foyers ouverts sur site (âtres) : leur création est détaillée avec soin, qu’ils soient ou non équipés d’un récupérateur de chaleur utilisant seulement le bois pour combustible.
  • Les appareils à foyers ouverts : la norme NF DTU 24.2 P1-2 offre de précieux renseignements sur leur installation. Ils peuvent disposer d’un récupérateur de chaleur fonctionnant avec du combustible de type bois ou des minéraux solides maigres de première catégorie.
  • Les inserts ou appareils à foyers fermés : avec ou sans récupérateur de chaleur, le DTU 24.2 apporte un éclairage optimal sur leur installation.

 

Les références en matière de normes du DTU 24.2

 

En accord avec un certain nombre de normes, le DTU 24.2 définit un grand nombre de recommandations. On y retrouve le dimensionnement et le choix des matériaux pour la fabrication des conduits, la réalisation de la dalle foyère, le positionnement des appareils, l’habillage et bien d’autres prescriptions.

Les différentes normes entrant en compte pour les DTU de fumisterie sont les suivantes :

  • NF EN 12391-1 : Norme correspondante aux travaux de mise en œuvre des conduits de fumée métalliques, en particulier des conduits de fumée pour chaudières non étanches.
  • NF EN 13240 : Elle détermine les exigences et méthodes d’essai des poêles à combustible solide.
  • NF EN 13384-1 : Elle concerne les méthodes de calcul thermo-aéraulique pour les conduits de fumée ne desservant qu’un seul appareil.
  • NF E 31-010 : Cette norme régit les règles générales de sécurité des récupérateurs de chaleur utilisant l’eau comme liquide caloporteur, ainsi que de ceux qui utilisent un combustible solide au sein d’un foyer de cheminée d’agrément.
  • NF M 03-004 : Elle contribue à définir l’indice de matières volatiles pour les combustibles minéraux solides.
  • NF DTU 24.1 P1 : Il s’agit d’une norme qui récapitule les règles générales liées aux systèmes d’évacuation des produits de combustion desservant un ou plusieurs appareils.
  • NF DTU 24.2 P1-2 : Elle établit les divers critères et classements pour effectuer le choix des matériaux.

 

dtu-24-2-foyer

DTU 24.2 : le cas particulier de l’installation des inserts

 

Malgré sa simplicité apparente de mise en œuvre, un insert doit être réalisé avec précaution. Une erreur peut conduire à l’apparition de traces noires sur les plafonds et les murs, de même que la présence de fumée et de suie dans l’air ambiant. Il peut également en résulter un risque accru de départ de feu de cheminée ou d’incendie de plancher.

 

Pour éviter d’éventuels défauts dans le montage et la pose, le DTU 24.2 fournit des schémas et explications de qualité :

  • Sélection de l’insert le plus adapté à la situation au travers du dimensionnement, de la conformité à la réglementation…
  • Optimisation de l’isolation et de la protection incendie avec un choix judicieux des matériaux environnants.
  • Étude des divers conduits existants en amont.
  • Conception efficiente de la hotte afin d’éliminer les risques de surchauffe.
  • Positionnement et taille des ventilations nécessaires.
  • Caractéristiques, étanchéité et raccordement des conduits métalliques réservés à l’évacuation.
  • Système d’alimentation en air comburant.
  • Définition des distances de sécurité à respecter.
  • Recommandation en matière d’entretien.

 

Le DTU 24.2 s’avère être un document pratique et instructif pour fournir les techniques et méthodes appropriées aux travaux d’âtrerie. Disponible dans les boutiques en ligne du CSTB et de l’AFNOR, il vous accompagne en amont de vos chantiers pour la conception des divers foyers et appareils de chauffage, jusqu’à leur complète réalisation.