La réglementation thermique de 2012 a fait évoluer les normes relatives au secteur de la ventilation, notamment en matière d’efficacité énergétique et de qualité d’air. Pour reprendre l’ensemble de ces principes, le document technique unifié (DTU) ventilation 68.3 a été publié en juin 2013. Il stipule également l’ensemble des règles énoncées dans les anciens DTU 68.1 et 68.2, tout en effectuant une mise à jour avec les nouvelles normes environnementales de la RT 2012. Pouvant être acheté auprès de l’AFNOR ou du CSTB, le DTU ventilation représente un moyen pratique à disposition des professionnels pour se tenir au courant de l’ensemble des normes obligatoires dans la cadre de l’installation de systèmes de ventilation. Il détaille les diverses pratiques à respecter en termes de conception, de réalisation, de dimensionnement, de mise en service et de maintenance pour toutes les ventilations mécaniques, aussi bien dans les logements neufs qu’existants.

 

 

Application du DTU ventilation

 

En regroupant les normes établies au sein des anciens DTU, le DTU ventilation 68.3 se réfère aux installations de ventilation en réseaux collectifs et en réseau individuel. Il précise les règles de calculs essentielles pour leur mise en œuvre et leur dimensionnement dans tous les cas de figure. Avec l’importance de la réduction des fuites, les systèmes de ventilation étanches sont grandement valorisés. Un réseau bien calculé et monté efficacement assure un débit et une consommation de qualité pour la pleine et entière satisfaction de la clientèle.

Néanmoins, le DTU ventilation ne se limite pas aux règles de conception et de la réalisation comme de nombreux documents techniques. Il régit également les bonnes manières d’aborder la mise en service et d’effectuer la maintenance des différents systèmes de ventilation. Des points très importants pour garantir la confiance de vos clients avec une excellente durabilité des installations.

 

La norme française DTU ventilation 68.3 régit les règles liées à la mise en place des systèmes de ventilation neufs suivants :

  • VMC gaz
  • VMC simple flux auto-réglable
  • VMC simple flux hydro-réglable
  • VMC double-flux : ce chapitre est encore en cours de rédaction, mais viendra bientôt compléter les textes pour apporter les informations spécifiques à ce système.

Il est tout de même important de préciser que si le DTU ventilation se réfère aux installations de ventilation neuves, tout système déjà existant doit impérativement être mis en conformité dans le cadre de travaux de rénovation ou d’extension d’une habitation.

dtu-ventilation-conformite

 

Principes du DTU ventilation

 

Pour fournir des explications claires et ordonnées, le DTU ventilation se divise en trois parties distinctes :

  • Les règles générales selon les différentes catégories de VMC. Elles regroupent les normes à respecter au niveau de la conception, du dimensionnement, de l’installation, de la mise en service et de la maintenance.
  • Les informations relatives au choix des matériaux pour l’exécution des travaux.
  • Les clauses administratives depuis la conception jusqu’à la mise en œuvre.

 

Avec l’ensemble des recommandations prodiguées, il vise à améliorer le confort des utilisateurs, en agissant sur le plan thermique et environnemental.

  • Le DTU ventilation vise une parfaite maîtrise de l’énergie à travers les objectifs suivants :
  • Une approche dès la conception du projet de ventilation.
  • Une réduction des fuites par des circuits étanches.
  • Une efficacité énergétique des moteurs utilisés pour l’extraction d’air.
  • Un respect des débits d’air au travers de la réglementation.

 

Pour y parvenir, il préconise :

  • Une étanchéité de qualité irréprochable.
  • Une connectique des conduits et des bouches par un système de jonction à joints.
  • Des essais et des contrôles réglementés par des valeurs théoriques adaptées aux dimensionnements, aux débits et aux pertes de charge.

Du fait de leur prix attractif, les VMC simple flux sont les plus utilisées au sein des divers logements. Or, le DTU ventilation 68.3 s’impose comme une véritable référence en matière de normes et un guide indispensable aux professionnels du bâtiment ou aux installateurs spécialisés. Pour mieux se familiariser avec son volumineux contenu technique, diverses formations sont disponibles au travers d’organismes agréés dans le but de faciliter l’accès à la norme.