Entre les émissions de gaz à effet de serre et la raréfaction des énergies fossiles, il est essentiel de chercher de nouvelles manières de produire de l’énergie et de la consommer. Parmi les alternatives viables, les énergies marines renouvelables (EMR) constituent des solutions inépuisables et produites à partir des ressources du milieu marin. Avec son large littoral, la France possède un remarquable potentiel pour le développement de l’énergie marine dans les années à venir.

 

Que sont les énergies marines renouvelables ?

 

Avec 71 % de la surface du globe recouverte par les mers, l’énergie marine est considérée comme inépuisable, et donc comme une énergie renouvelable (EnR). Après avoir vu le jour au début des années 2000, elle a continué à se développer afin de produire de l’eau potable, de l’électricité ou de l’énergie thermique. Pour y parvenir, elle s’appuie sur des technologies thermiques, cinétiques et chimiques exploitées par les turbines sous-marines, dans les centrales marémotrices, les échangeurs de chaleur ou au travers de systèmes se servant de la salinité et de la force des vagues.

Bien que ses possibilités soient importantes, l’énergie marine a pour principal inconvénient sa distance avec les lieux de consommation. À l’heure d’aujourd’hui, l’énergie des marées reste la principale forme exploitée. De nombreux autres projets sont en cours de développement et affiche une production énergétique très variable. Les recherches se précisent néanmoins sur la fiabilité prometteuse de l’énergie thermique marine et le gradient de salinité.

Les technologies d’énergie marine possèdent de nombreux atouts :

  • Une source d’énergie constante et à l’échelle de la superficie des mers et océans.
  • Une faculté de production très prédictible.
  • Un faible impact sur l’environnement.
  • Des applications variées allant de la production d’électricité, à l’énergie thermique et au stockage.
  • Un coût d’exploitation qui risque de baisser à l’avenir.
  • Un réel avantage pour accompagner les différentes activités maritimes.

 

L’énergie hydrolienne

 

energie-marine-hydrolienne

 

À l’image des éoliennes avec le vent, les hydroliennes utilisent les courants marins et la cinétique pour produire de l’électricité. La quantité d’énergie générée dépend de la force des courants. Avec une densité 800 fois plus grande que le vent, l’énergie marine issue des hydroliennes est un système efficace, fiable et illimité.

 

L’énergie marémotrice

 

À la manière d’un barrage, la centrale marémotrice se sert de l’amplitude la marée. Lorsque cette dernière monte, le bassin se remplit. Lorsqu’elle descend et que la hauteur est suffisante, l’eau est libérée vers les turbines pour produire l’énergie marine sous forme d’électricité.

 

L’énergie thermique des mers

 

Le principe de cette technologie est l’exploitation de la différence de température entre l’eau de surface et les eaux profondes. Une différence qui peut permettre de produire de l’électricité en continu et offre une excellente alternative aux combustibles fossiles.

 

 

L’énergie houlomotrice

 

Utilisant la puissance de la houle des vagues, cette technologie permet de produire de l’énergie marine avec un remarquable potentiel. Souvent placé sur une ancienne plate-forme offshore, un système houlomoteur fait osciller une série de flotteurs au rythme des vagues afin de générer de l’électricité. À terme, la quantité d’énergie produite pourrait se rapprocher de la production nucléaire mondiale.

 

L’énergie osmotique

 

Cette technologie prend sa source avec le mélange entre l’eau douce des fleuves et l’eau salée de la mer. Lors de leur rencontre, la différence de concentration en sel provoque d’importants mouvements de fluides et une importante libération énergétique.

 

L’énergie éolienne

 

energie-marine-renouvelable

 

Avec une efficacité de 35 % à 40 % supérieur aux éoliennes terrestres, l’éolien en mer est une solution pour limiter les émissions carbone. Bien plus grandes, elles sont capables de produire une grande quantité d’énergie et sur un vaste territoire.

 

L’énergie marine offre une remarquable capacité de production. Le baromètre des énergies marines d’EurObserv’ER estime qu’elle pourrait déjà représenter 10 % des besoins électriques européens avec l’énergie des vagues et des courants. Les projets d’énergie marine sont de plus en plus nombreux à fleurir sur les côtes françaises.

Share This