Système de chauffage et de production d’eau chaude de plus en plus apprécié des Français, la pompe à chaleur se distingue par son fonctionnement écologique et la possibilité d’effectuer d’intéressantes économies d’énergie. Le contrat d’entretien annuel peut être proposé avec un service de dépannage pour agir en prévention d’une éventuelle panne de l’installation de vos clients, et donc d’un dépannage de leur pompe à chaleur. Une maintenance régulière assure une meilleure durée de vie de la pompe à chaleur pour une pleine et entière sérénité d’utilisation au fil des années.

 

La maintenance de pompe à chaleur est devenue obligatoire

 

maintenance-pompe-a-chaleur-air

 

Depuis le décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020, les pompes à chaleur d’une puissance de 4 à 70 kW doivent obligatoirement être entretenues par un professionnel tous les 2 ans. Les appareils de gamme supérieure n’y font pas exception, mais avec une visite de contrôle tous les 5 ans.

En plus de protéger l’installation, cet entretien assure un fonctionnement optimal de la pompe à chaleur, notamment de son groupe extérieur. Sa durée de vie est ainsi grandement rallongée. Parmi les points incontournables, on retrouve un nettoyage global, l’étanchéité du fluide frigorigène, ainsi que le réglage ou la réparation du système thermodynamique. Des opérations essentielles pour éviter les fuites de fluide R410A ou de gaz R32 particulièrement émettrices de gaz à effet de serre. En fonction du contrat de maintenance, ces divers frais sont prévus ou non. Les fabricants de pièces pour ce type d’installation exigent un contrat de maintenance pour proposer une garantie.

Devant l’engouement pour les pompes à chaleur, l’AFPAC (Association Française pour les Pompes À Chaleur) a décidé de créer un groupe de travail dédié et de mettre à disposition des professionnels des contrats d’entretien type. Ces derniers peuvent être téléchargés directement sur le site de l’association. Réalisés en collaboration avec les fabricants, ces modèles de contrats d’entretien sont prêts à l’emploi et conformes sur le plan juridique. On y retrouve les conditions générales et particulières, adaptées aux différentes pompes à chaleur, y compris les modèles hybrides. Ils récapitulent point par point les étapes à effectuer lors d’un contrôle. En moyenne, le prix d’un contrat d’entretien pour une pompe à chaleur avoisine les 150 à 180 € par an.

 

Rappel des conditions obligatoires à la manipulation des fluides frigorigènes

 

  • Les techniciens doivent être agréés via l’obtention d’une attestation de capacité. Cette attestation est obligatoire pour manipuler un gaz à effet de serre fluoré, que ce soit en extinction, en diélectrique ou en solvant. La formation doit être délivrée par un organisme évaluateur certifié.
  • Chaque visite doit correspondre à une fiche d’intervention. Elle est complétée par un bordereau de suivi des déchets de fluides pour éviter tout mélange avec d’autres déchets.
  • Tous les fluides manipulés et récupérés durant les interventions doivent être déclarés auprès de l’ADEME avec les quantités exactes.
  • En fonction du contrôle d’étanchéité, un macaron de couleur doit être apposé sur l’équipement. De cette manière, il est clairement identifié si l’appareil peut être utilisé ou non.

 

Les 20 points de contrôle à réaliser lors de la maintenance d’une PAC

 

maintenance-pompe-a-chaleur-intervention

 

Les points suivants doivent impérativement être vérifiés, mesurés et contrôlés :

  • Protections électriques et connexions
  • Intensités électriques
  • Tension de l’alimentation électrique
  • État du calorifuge
  • Réglage de la régulation et d’enclenchement de l’appoint thermique
  • Étanchéité apparente du circuit frigorifique
  • Nettoyage de l’échangeur à air
  • Nettoyage des filtres
  • Évacuation des condensats
  • Fonctionnement du ventilateur
  • Températures de fonctionnement sur air et eau
  • Vase d’expansion
  • Eau de chauffage
  • Fonctionnement du circulateur
  • Fluide caloporteur et niveau de protection antigel
  • Étanchéité soupape de sécurité et organes hydrauliques
  • Anode de protection ballon de stockage
  • État visuel et auditif de l’ensemble
  • Essai de fonctionnement après intervention
  • Explications à l’utilisateur et conseils sur le fonctionnement du système.

 

Obligatoire tous les 2 ans, la maintenance d’une pompe à chaleur profite aussi bien aux professionnels du marché qu’aux propriétaires. De plus en plus réglementées, les interventions doivent être réalisées par un professionnel détenteur d’une attestation de capacité. À la suite de sa visite de contrôle, un rapport doit être établi pour évaluer le rendement et le dimensionnement, ainsi que des recommandations à destination des utilisateurs.

Share This