En puisant dans une source d’énergie renouvelable au travers de l’air extérieur, la pompe à chaleur air air permet de réchauffer et rafraîchir un logement. Ce système aérothermique entraîne une très faible consommation en énergie et un investissement réduit en comparaison des modèles de pompe à chaleur géothermique. Également éligible à la prime énergie, il représente une installation économiquement avantageuse à proposer à votre clientèle.

 

 

Principe de l’aérothermie

 

D’un fonctionnement inverse à un réfrigérateur, la pompe à chaleur air air va prélever les calories présentes dans l’air extérieur. Celles-ci vont circuler au sein d’un fluide frigorigène dont le rôle est d’élever leur température. Circulant à travers le circuit en place, elles vont ensuite être dirigées vers les diverses unités intérieures pour diffuser l’air chauffé dans l’habitation.
La majorité des pompes à chaleur air air sont utilisées uniquement pour le chauffage. Cependant, des modèles à système réversible sont également capables de produire de l’air froid à la manière d’une climatisation. Il devient donc possible de fournir de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été grâce à la PAC air air. Ce type de produit est généralement installé dans les régions où les températures sont les plus élevées comme dans le sud de la France. Comme toutes les pompes à chaleur, il existe des systèmes mono-split ou multi-split. Alors que le premier ne se compose que d’une unique unité intérieure, le second peut compter jusqu’à 5 modules placés selon les préférences de vos clients.

 

pompe-a-chaleur-air-air-chauffage

 

Avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur air air

Avec sa simplicité de mise en œuvre, elle constitue la solution idéale pour améliorer son chauffage dans le cadre d’une rénovation. Une installation encore plus effective si la maison est équipée de radiateurs électriques.

 

De nombreux avantages :

  • Son principe de fonctionnement est écologique en puisant dans une énergie renouvelable, l’air.
  • La PAC air air peut compléter un système de chauffage déjà en place, de types convecteurs ou panneaux rayonnants.
  • Selon l’ancien mode de chauffage, elle permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Avec des radiateurs électriques ou un chauffage fioul, elle peut engendrer une baisse de 70 % de la facture. La diminution avec un chauffage au gaz peut atteindre 50 %.
  • Un modèle de pompe à chaleur réversible s’avère aussi bien utile en hiver qu’en été.
  • Aucuns travaux complexes de capteurs extérieurs ne sont nécessaires.
  • Son coût à l’achat en fait le système le plus abordable.

Retrouvez tous les avantages des pompes à chaleurs.

 

 

Des inconvénients à prendre en compte :

  • Il arrive que certains modèles créent une véritable gêne du fait de leur niveau sonore.
  • Elle n’intervient pas sur le chauffage de l’eau sanitaire.
  • Dans les lieux les plus froids, la PAC air air voit ses performances baisser nettement en dessous d’une certaine température. Un chauffage d’appoint sera donc impératif.
  • À la différence d’une PAC air eau, elle ne donne pas accès au crédit d’impôt.

Retrouvez tous les inconvénients des pompes à chaleurs.

 

 

Un coût intéressant à l’achat et à l’utilisation

 

Bien moins onéreuse qu’une PAC géothermique ou un système à énergie solaire, une pompe à chaleur air air voit son prix varier en fonction de sa marque et de sa puissance. Le coût de son installation dépend du nombre de pièces à équiper. Au total, l’investissement est généralement compris dans une fourchette de 5 000 € à 10 000 €.
Sur la durée, la PAC air air représente en moyenne 4 à 8€/m²/an. Un coût qui dépend de la qualité de l’isolation du logement et du coefficient de performance du modèle choisi. Seuls un faible entretien et une révision annuelle sont à prévoir.

Entraînant un minimum de travaux d’installation, la pompe à chaleur air air est un produit accessible et économique pour améliorer son chauffage. Sa consommation électrique et sa capacité à produire de la chaleur sont des points essentiels pour convaincre la clientèle. Il est donc important de mettre en avant le coefficient de performance (COP) et la puissance calorifique (en kW) lors de la présentation de votre solution.

 

Share This