Avec la première génération de panneaux solaires qui arrive en fin de vie, la collecte des panneaux s’intensifie et l’empreinte écologique qui en résulte pose de nombreuses interrogations. À défaut des idées reçues en la matière, le recyclage des panneaux photovoltaïques progresse avec un taux qui atteint les 95 %. De quoi rassurer la clientèle sur la dimension écologique de ces produits.

 

Recyclage des panneaux photovoltaïques : La fabrication des panneaux solaires

 

recyclage-panneaux-photovoltaiques-installation

 

En atteignant 27.2 TWH d’énergie solaire à l’année, le marché français du panneau photovoltaïque continue sa progression grâce à ses nombreux avantages. Un succès qui doit beaucoup à la baisse considérable des prix à hauteur de 80 % depuis 2010. Son installation en pleine croissance chez les particuliers et les professionnels contribue aujourd’hui à l’apparition d’une importante masse de déchets. La quantité de panneaux usagés et résidus du photovoltaïque pourraient atteindre 35 000 tonnes sur l’année 2020.

La fonte du verre et du silicium métallurgique est synonyme de pollution lors de la fabrication de panneaux photovoltaïques. Toute l’industrie se mobilise pour en réduire les effets néfastes à travers l’utilisation de l’énergie solaire durant la fonte. Avec les progrès de fabrication réalisés, la dette énergétique d’un panneau solaire se rembourse en une période de 2 à 4 ans. Or son cycle de vie peut aller jusqu’à 40 ans.

 

 

Les techniques de recyclage

 

Les matériaux utilisés pour fabriquer les panneaux photovoltaïques sont recyclables entre 85 % et 95 %. Un taux élevé que l’on doit à une composition de verre à 75 %, ainsi que d’aluminium, de cuivre et de silicium. On distingue les panneaux classiques créés à partir de silicium cristallin et les panneaux à couches minces constitués de silicium amorphe ou de matériaux semi-conducteurs. Si la connectique ne peut pas être recyclée, le silicium peut l’être jusqu’à quatre fois pour fabriquer de nouveaux panneaux. L’objectif du recyclage est de séparer les divers matériaux comme le silicium, le cadre en aluminium et les différents câbles de cuivre.

Fruit d’un savoir-faire éprouvé, le recyclage du photovoltaïque contribue à collecter diverses matières premières pour leur offrir une seconde vie. Pour les panneaux classiques, le traitement thermique permet de brûler les plastiques pour isoler les cellules du verre. Un traitement chimique va servir à retirer les contacts métalliques. Le verre est recyclé et le silicium est stocké pour être intégré à la fabrication de nouvelles cellules photovoltaïques. De leur côté, les panneaux à couches minces sont broyés avant d’être traités chimiquement.

 

recyclage-panneaux-photovoltaiques-energie

 

La filière du recyclage en France

 

La loi française et la directive européenne sur les déchets d’équipements électriques et électroniques régissent le recyclage des panneaux photovoltaïques. Chargé de la valorisation des produits en fin de vie, l’éco-organisme PV Cycle a dépassé les 5 000 tonnes collectées en France sur l’année 2019. Pour y parvenir, il dispose de plus de 100 points de collectes sur tout le territoire et collabore avec l’entreprise Veolia pour les accompagner sur les 10 prochaines années.

Depuis 2018, Veolia a créé une usine spécialement dédiée au recyclage des systèmes photovoltaïques dans la région d’Aix-en-Provence. À partir d’un broyage, les divers matériaux sont séparés, puis triés, avant d’être envoyés dans leurs filières industrielles respectives. L’usine atteint un taux de recyclage de 95 % pour l’ensemble des panneaux photovoltaïques.

La collecte et le recyclage des panneaux photovoltaïques représentent un travail d’une grande ampleur qui va continuer à s’intensifier dans les années à venir. L’organisation PV Cycle prévoit l’ouverture de nouvelles usines de traitement pour répondre au besoin grandissant de la filière. Heureusement, la technologie en la matière continue à progresser, à l’image du traitement des panneaux usagés par la lumière pour retirer les couches de verre.

Share This