Si elle n’est généralement pas mise en avant dans le cadre de la transition énergétique, la ventilation est néanmoins essentielle pour une bonne qualité de l’air intérieur. Aussi appelée VMI, la ventilation par insufflation offre un confort accru en renouvelant un air filtré et chauffé. Sur le plan sanitaire, ce système mécanique constitue un véritable atout au quotidien, engendrant également une réduction du taux d’humidité. En fonction des propriétés du logement, la ventilation par insufflation permet de répondre à l’ensemble des besoins de votre clientèle.

 

Ventilation par insufflation : Comment cela fonctionne ?

 

 

Avec l’utilisation de la VMC, la ventilation exerce un balayage de l’air depuis des entrées dans les pièces à vivre vers les sorties dans les pièces humides. Le ventilateur d’extraction d’une ventilation simple flux va ainsi mettre en dépression les locaux pour faire entrer l’air neuf, à la différence d’une ventilation double flux.

L’installation d’une ventilation par insufflation s’effectue fréquemment dans les combles perdus. Elle puise l’air frais pour l’insuffler dans la maison par le biais d’une unique bouche en créant une surpression. L’air est ensuite évacué au travers des diverses entrées d’air et défauts d’étanchéité du bâtiment. À la différence de la VMC, elle est équipée d’un filtre G4 capable de traiter l’air pour retenir les particules en suspension. La présence d’une résistance contribue également à maintenir un flux d’air au-dessus de 15°C. Un accessoire pratique devant le débit de ventilation plus élevé de la VMI en comparaison d’une VMC double flux thermodynamique autoréglable ou hygroréglable.

 

 

Dans quels cas installer une ventilation par insufflation ?

 

Indispensable à la bonne qualité de l’air intérieur, la VMI a pour rôle l’évacuation des particules nocives au sein de l’air ambiant. Une aération qui agit également de manière bénéfique sur l’usure des bâtiments en limitant une trop grande humidité et donc la prolifération des moisissures. Si la ventilation par insufflation est particulièrement recommandée pour des logements dotés d’une isolation moyenne à mauvaise, elle offre un air moins humide, à la fois filtré et réchauffé. Pour en profiter, elle représente un prix pouvant aller de 2 000 à 5 000 € selon la qualité du matériel. Relativement simple à installer, la ventilation par insufflation est un élément à ne pas négliger dans les travaux de rénovation énergétique.

La ventilation par insufflation est tout particulièrement utile dans les cas suivants :

  • En favorisant le renouvellement de l’air par un débit important, elle s’avère efficace dans une maison avec des problèmes d’humidité.
  • Dans certains bâtiments, il est difficile de mettre en œuvre un réseau de gaines. Avec un seul et unique conduit nécessaire entre la centrale et la bouche, la VMI met le logement entier en surpression pour acheminer l’air.
  • En évacuant l’air par tous les interstices possibles, elle se montre idéale dans un logement mal isolé.

Pour les grandes superficies, un système VRV sera davantage adapté en tant que solution éco-énergétique.

 

Les points forts de la VMI

 

ventilation-par-insufflation-installation

 

  • La VMI assure un filtrage efficace de l’air extérieur afin de profiter d’une atmosphère fraîche et dépolluée en éliminant efficacement la poussière, le pollen et certains gaz comme le radon.
  • Elle maximise le confort thermique des habitants et diminue les dépenses énergétiques en atténuant les déperditions de chaleur. Grâce à son échangeur thermique, il est possible de régler la température de réchauffage.
  • Réalisant une répartition homogène de l’air insufflé, la VMI n’occasionne pas de nuisances sonores.
  • Une installation simplifiée sans gros travaux dus à un réseau de gaines complexe.
  • Limite grandement l’humidité à l’intérieur des logements.
  • Un système parfaitement adapté aux maisons à l’isolation non optimale.
  • La mise en surpression du logement permet un meilleur tirage de la cheminée doté d’un foyer ouvert.

Quelques inconvénients sont néanmoins à prendre en compte, car la ventilation par insufflation présente une consommation plus importante des moteurs. Un désavantage contrebalancé par la réduction des besoins en chauffage et climatisation. Il est également important de noter qu’elle n’entre pas dans le cadre de la RT 2012 et donc pour les logements neufs. Ces derniers étant bien isolés, la VMC reste une solution adaptée.

 

Solution idéale pour renouveler l’air d’une habitation ou d’un local de travail, la ventilation par insufflation renouvelle l’air ambiant par injection de l’air extérieur. En plus d’évacuer les particules indésirables comme le pollen ou la poussière, elle permet un faible taux d’humidité et réduit la consommation de chauffage et de climatisation. Des atouts qui peuvent s’avérer particulièrement bénéfiques au logement de votre clientèle pour plus de confort tout au long de l’année.

Share This