Applicable depuis le 1er septembre 2016, l’amendement 5 de la norme française NF C15-100 définit les réglementations des installations électriques basse tension aussi bien dans le neuf qu’en rénovation. Au travers du DTU électricité, elle a pour but de faciliter le travail des professionnels de la conception à la réalisation, sans oublier la vérification et la maintenance des différents systèmes. Ce dernier ajustement de la norme permet de séparer clairement le réglementaire du normatif, tout en limitant les exigences des installations électriques imposées par le ministère dans le cadre de la construction de logements. Avec pour objectifs principaux le bon fonctionnement et la sécurité des usagers, le DTU électricité assure une protection optimale du réseau et des personnes, une évolutivité accrue, ainsi qu’un plus grand confort d’utilisation et de gestion.

 

 

Les éléments abordés par le DTU électricité

 

Qu’il s’agisse de constructions neuves ou de bâtiments existants, la norme NF C 15-100 encadre la mise en œuvre d’une installation électrique de qualité. L’ensemble de règles et normes regroupées dans le document technique unifié contribue à de meilleures conditions de sécurité afin de diminuer les risques potentiels. En conformité avec le DTU électricité de la norme NF C 15-100, les réseaux électriques doivent impérativement regrouper un certain nombre d’organes de sécurité.

  • Le tableau électrique : Aussi appelé tableau de répartition, il regroupe les disjoncteurs, interrupteurs et autres circuits électriques de l’habitation. Un certain nombre de ses emplacements doivent rester vacants, soit 20 % pour un logement individuel et 6 modules pour un logement collectif.
  • Le compteur électrique Linky : Il a pour rôle de mieux contrôler la quantité d’électricité consommée dans l’optique d’effectuer des économies d’énergie.
  • Le disjoncteur général : D’une simple pression, il permet de mettre hors tension l’ensemble de l’installation de manière immédiate.
  • Les dispositifs différentiels à haute sensibilité : En cas de fuites de courant, ils garantissent la protection des utilisateurs et de l’installation.
  • Les disjoncteurs : Destinés aux divers circuits, ils coupent le courant si des surintensités apparaissent, pour une sécurité optimale.
  • Les conduits : Ils sont mis en place pour protéger les fils conducteurs.
  • Le délesteur : Dans l’éventualité où la puissance reçue dépasse la puissance souscrite, il peut être placé pour éviter la mise hors tension du système tout entier par le disjoncteur général.

 

dtu-electricite-pieces

DTU électricité : les équipements obligatoires

 

Pour des raisons de confort et de nécessité, la norme NF C 15-100 impose un nombre minimal d’équipements en fonction des différentes pièces du logement. Elle détermine la quantité de prises de courant, de points d’éclairage et d’autres circuits essentiels à une installation de qualité.

  • Cuisine :
    Dans cette pièce de vie importante, un minimum d’un point lumineux commandé est obligatoire. Au niveau des prises de courant, leur nombre ne doit pas être inférieur à 6, d’une intensité de 10 à 16 Ampères non spécialisés et 4 d’entre-elles doivent être situées en hauteur. On comptera aussi un circuit à 32 ampères dédié à une cuisinière ou une plaque électrique, et pas moins de 2 circuits à 20 ampères destinés aux différents appareils comme le lave-vaisselle, le four électrique, le réfrigérateur et autres…
  • Pièce de vie principale (salon, séjour…) :
    On y retrouve toujours 1 point lumineux commandé, avec également une prise RJ45 (ou une prise télévision) et une prise téléphone. Concernant les prises de courant à 16 ampères, un minimum de 5 est imposé avec une règle d’une supplémentaire tous les 4 m2.
  • Chambre :
    Chaque chambre doit être composée d’au moins 1 point lumineux commandé, de 3 prises de courant à 16 ampères et d’une prise RJ45.
  • Couloir :
    Pour les espaces de circulation, on comptabilise un minimum d’un point lumineux commandé et d’une prise de courant à 16 ampères pour les couloirs supérieure à 4 m2.
  • Salle de bain :
    En plus d’un point lumineux commandé, on retrouve 2 prises de courant à 16 ampères, dont une située à proximité de la commande d’éclairage.