Quel que soit le matériau mis en oeuvre, le respect des normes présentes dans le Document Technique Unifié dit DTU est un impératif. En matière de plancher chauffant le plus connu est le NF DTU 65.14. Toutefois, d’autres normes ont vocation à s’appliquer. Dans cet article, nous vous proposons de répertorier les normes applicables à la mise en oeuvre du plancher chauffant.

 

 

Exécution DTU plancher chauffant à eau chaude – NF DTU 65.14

 

Le DTU 65.14 anciennement référencé DTU 65.8 prévoit les conditions d’utilisations recommandées pour la mise en oeuvre, la réception et la mise en services des planchers chauffants à eau chaude de type A et C. Elle a notamment vocation s’appliquer pour les installations impliquant une dalle ou une chape désolidarisée isolée.
Dans tous les cas, pour que l’installation du plancher chauffant à eau chaude soit conforme aux règles imposées par le DTU plancher chauffant, la température de chauffe doit être comprise entre 28°C et 50°C.

 

Le document technique unifié 65.14 est composé de trois parties :

  • le cahier des clauses techniques pour les dalles désolidarisées isolée ;
  • le cahier des clauses techniques pour les autres types de dalles ;
  • le cahier des clauses spéciales concernant les dalles désolidarisées isolées et autres dalles.

Il est à noter que ce DTU ne traite pas des planchers chauffants de type B, ni des planchers chauffants réversibles. De même, ne sont pas concernés par le DTU 65.14, la couche d’enrobage d’asphalte, le générateur de chaleur, le réseau de distribution ou les accessoires le cas échéant.

dtu-plancher-chauffant

 

NF DTU 26.2 – Chapes et dalles à base de liants hydrauliques

 

Le DTU 26.2 peut venir en complément du DTU 65.14 lorsqu’une chape ou une dalle à base de liants hydrauliques est installée afin d’accueillir le gros oeuvre. En effet, la qualité du support est essentiel pour une bonne mise en oeuvre du plancher chauffant. Il est donc impératif de s’assurer que les temps de séchage ont bien été respectés ainsi que la planéité de la surface. Le DTU 26.2 vise à s’assurer que ces points sont bien conformes aux normes nationales.
En fonction des cas, les chapes et dalles à base de liants hydrauliques peuvent être adhérentes, désolidarisées ou flottantes.
Toutefois, sont exclus du champ d’application de la NF DTU 26.2 les chapes fluides (peu importe le type de liant utilisé) et les locaux industriels.

 

 

Les autres normes applicables

 

De manière générale et en fonction du type de chantier, l’exécution du parquet chauffant implique le strict respect des normes suivantes :

  • la norme NFP 18-201 (DTU 21) concernant l’exécution des travaux en béton
  • la norme NFP 63-202 (DTU 51.2) concernant les parquets collés
  • la norme NFP 61-202 (DTU 52.1) concernant les revêtements de sol scellés
  • la norme NFP 62-202 (DTU 53.1) concernant les travaux de revêtements de sol textiles
  • la norme NFP 80-201 (DTU 70.1) concernant les installations électriques des bâtiments à usage d’habitation
  • la norme NFP 11-213 (DTU 13.3) concernant les dallages ;
  • la norme NFP 61-203 (partie commune DTU 26.2 et DTU 52.1) concernant la mise en œuvre des sous-couches isolantes sous chape ou dalles flottantes et sous carrelage
  • la Réglementation Thermique dans le neuf et dans l’existant (RT2012 et RTex)
  • la norme NF EN 1264 chauffage par le sol, systèmes et composants
  • le CPT cahier 3164-octobre 1999 planchers réversibles à eau basse température
  • la norme NFC 15.100 concernant les installations électriques à basse tension
  • la norme NFC 15.301 concernant les liants hydrauliques

 

Mais aussi les règles professionnelles et les règles de calcul de béton armé en vigueur.
On constate alors que contrairement à la grande majorité des DTU, ceux qui s’appliquent à la mise en oeuvre du plancher chauffant ne visent pas qu’une seule profession mais l’ensemble des corps de métiers intervenant dans son exécution.
La mise en oeuvre d’un plancher chauffant nécessite le respect de nombreuses règles car il s’agit d’un matériau particulièrement technique. Ce qui explique l’existence de plusieurs DTU à son sujet.