Entre nouveaux amendements et ajustements, le document technique unifié 24.1 (DTU) encadre les diverses normes qui régissent la mise en place de conduits de fumée. Il stipule les techniques de réalisation de tous les systèmes d’évacuation des produits de combustion, des raccordements et de l’entretien. Pouvant être acheté auprès du CSTB ou de l’AFNOR, il constitue un document essentiel pour les professionnels du bâtiment concernés par ce type de travaux. Un moyen idéal pour garantir la satisfaction de sa clientèle avec un travail de qualité.

 

 

DTU 24.1 : domaines d’application

 

Depuis la conception à la mise en œuvre, la norme française DTU fumisterie récapitule les bonnes pratiques dans la réalisation des conduits de cheminées, aussi bien à tirage naturel qu’à extraction mécanique. Mais il ne se restreint pas aux cheminées et traite de l’ensemble des appareils de chauffage sans limitation de puissance. Tous les types de combustibles sont visés, qu’il s’agisse de gaz naturel, de fioul, de bois, de charbon ou autres granulés.

 

 

Le DTU 24.1 apporte toutes les informations nécessaires pour les appareils de combustion suivants :

 

  • Cheminées
  • Inserts
  • Poêles
  • Chaudières
  • Foyers ouverts
  • Cuisinières…

 

La norme du DTU 24.1 s’applique néanmoins uniquement aux dispositifs responsables de l’évacuation de la fumée. Les appareils et installations suivants n’entrent pas en compte dans la réglementation des conduits de cheminée :

  • Les systèmes d’évacuation des buées et graisses.
  • Les ventilations VMC gaz.

dtu-24-1-poele

 

DTU 24.1 : principes et grandes lignes

 

Le principal objectif du DTU 24.1 est d’assurer la sécurité des personnes au travers d’une réalisation de qualité et respectueuse des normes définies. De cette manière, il limite considérablement les risques d’accident consécutifs au dysfonctionnement des appareils de chauffage et à la mauvaise utilisation des combustibles. Pour se faire, il décrit les principes de conception et de mise en œuvre des différents conduits de fumée et de raccordements, ainsi que des carneaux. Il va plus loin en régissant également les diverses actions encadrant l’entretien, le contrôle et la vérification de toutes les installations concernées. Après une révision en 2006, il se décline en trois grandes parties :

  • Les règles générales d’application.
  • Les règles spécifiques à la mise en place des appareils à gaz de type B.
  • Le cahier des clauses spéciales relatives aux marchés du neuf et de la réhabilitation.

 

À l’exemple de distance minimale de sécurité entre la façade externe du conduit de fumée et les matériaux combustibles, le DTU 24.1 détermine différents critères à appliquer en fonction de l’appareil et du combustible employé. En termes de signalisation, l’installation systématique d’une plaque de signalétique est devenue obligatoire directement sur le conduit ou à proximité.
Les types de tubages des conduits précisés par le DTU favorisent la qualité de l’étanchéité, en particulier sur les conduits existants à réhabiliter. On y retrouve l’interdiction de tuber en partie un conduit de fumée ou d’effectuer un tubage de conduit de raccordement. Pour le tirage naturel, il est possible d’utiliser un tube simple paroi, une gaine souple ou un tuyau DPI.

 

 

Le DTU 24.1 apporte notamment tous les détails sur les composants et leurs normes à respecter :

 

  • La température
  • La pression
  • La résistance aux condensats
  • La résistance à la corrosion
  • La résistance au feu de cheminée
  • Distance de sécurité.

Dernier point imposé par le DTU fumisterie, mais pas des moindres, les conduits de cheminée doivent bénéficier d’un marquage CE afin de certifier leur adéquation avec les lois européennes en la matière.

Si le DTU 24.1 offre un panel de détails très utiles, il n’est néanmoins pas le seul texte à régir les règles de bonne mise en œuvre des conduits de fumée. On peut également compter sur le NF EN 1443, le NF EN 1856-1, le NF 1856-2, ainsi que sur les règlements sanitaires départementaux. Il existe aussi des formations destinées aux installateurs professionnels pour se perfectionner et apprendre à réaliser des ouvrages parfaitement conformes à la législation et aux règles en vigueur.